« Fausse note » sans fausse note sur la scène du théâtre Michel…

Philharmonie de Genève, Suisse, fin des années 80. L’illustre chef d’orchestre Hans Peter Miller, pressenti pour diriger le Philharmonique de Berlin, regagne sa loge après une représentation triomphale. Quelques instants plus tard, il est rejoint par Léon Dinkel, un admirateur qui ne tarit pas d’éloges à son sujet. Employé au centre archéologique de Liège, amateur de violon et de musique classique, l’homme est venu seul, son épouse Annah étant retenue par ses obligations professionnelles. Quelques mots échangés, un autographe signé, et c’est visiblement satisfait que Léon Dinkel quitte la loge……

Read More