Judith Magre, « une actrice » sur les planches du Poche-Montparnasse…

Lorsqu’elle s’avance sur la scène, la silhouette de Judith Magre, alors dans le rôle d’Anne-Laure, se dessine dans un halo de lumière. Elle entame un monologue au cours duquel elle nous fait des confidences sur sa vie, sur son enfance, et surtout sur son premier amour, André, dont le dos l’a immédiatement séduite. Oui, le dos. Coup de foudre oblige, vint alors le mariage et la vie de couple qui, finalement, ne laisseront que peu de place au bonheur, l’homme au dos parfait préférant un emploi dans les produits pharmaceutiques…

Read More