« La saga des Rothschild : l’argent, le pouvoir et le luxe », de Tristan Gaston-Breton

Voici l’histoire de la famille Rothschild racontée par Tristan Gaston-Breton. L’histoire commence dans le ghetto juif de Francfort avec Mayer Amschell. La famille doit son nom de famille a un écusson rouge qui marque leur habitation et qui permet de la reconnaître. Cependant, si l’histoire familiale commence dans un ghetto, elle se poursuivra plutôt dans des châteaux où se donneront de prestigieuses fêtes pleines d’éclats avec une parenthèse lors de la Seconde guerre mondiale qui fut, pour la famille Rothschild, une période sinistre de spoliation et de souffrance, même si…

Read More

« De Zurbarán à Rothko. La collection Alicia Koplowitz », au musée Jacquemart-André

Actuellement, et jusqu’au 10 juillet prochain, le musée Jacquemart-André présente De Zurbarán à Rothko. La collection Alicia Koplowitz, une magnifique exposition retraçant en une cinquantaine d’œuvres classiques, modernes et contemporaines, exposées pour la première fois, près de quatre siècles d’histoire de l’art. Chronologique, De Zurbaran à Rothko. La collection Alicia Koplowitz est exceptionnelle en ce sens qu’il est rare de trouver, au sein d’un même événement, des œuvres couvrant une si vaste période. C’est sur des toiles de maîtres anciens du 16ème au 18ème siècle, dont la Vierge à l’enfant avec…

Read More

« Amedeo Modigliani, l’œil intérieur », au LAM de Villeneuve d’Ascq

Actuellement, et jusqu’au 6 juin 2016, le musée d’art moderne de Villeneuve d’Ascq, qui conserve une des plus belles collections publiques de Modigliani avec six peintures, sept dessins et une sculpture de marbre, présente une vaste exposition intitulée Amedeo Modigliani, l’oeil intérieur. Rassemblant plus de 120 oeuvres – dont une centaine de Modigliani lui-même, parfois présentées pour la première fois en France, mais aussi d’artistes majeurs tels Kees van Dongen, Jacques Lipschitz, Pablo Picasso, Constantin Brancusi, Ossep Zadkine, Henri Laurens, ‘Haïm Soutine, Moïse Kisling, Gertrude O’Brady, Béla Czóbel ou encore Tsuguharu…

Read More

La villa Ephrussi de Rothschild : un palais florentin sur la Côte d’Azur

Édifiée sur la partie la plus étroite d’une presqu’île rocailleuse, les façades roses de la villa Ephrussi se détachent depuis un siècle du bleu de la Méditerranée et du vert des collines qui l’entourent tel un écrin. Tandis qu’au début du 20ème siècle, la Côte d’Azur devient le lieu de villégiature de toute la haute société, Béatrice de Rothschild, fille d’Alphonse de Rothschild, régent de la Banque de France, et épouse de Maurice Ephrussi, un banquier originaire d’Odessa, fait l’acquisition de sept hectares de terrain rocailleux perdu au beau milieu…

Read More

Les Camondo, une dynastie d’Istanbul à Auschwitz (4/4)

Le musée Nissim de Camondo, un hôtel particulier au coeur de Paris. Bâtie sur trois niveaux, les pièces qui se succèdent sont de véritables petits musées dans lesquels évoluent la famille Camondo et ses prestigieux invités. Derrière le hall d’entrée et son grand escalier, au rez-de-chaussée bas, se trouvent les espaces de service, cuisine, offices et autres annexes. Entièrement carrelée de faïence blanche, y compris au plafond, pour faciliter l’entretien, la cuisine est composée d’un imposant fourneau central ainsi que d’une rôtisserie murale, tous deux en fonte. Pour isoler du…

Read More

Les Camondo, une dynastie d’Istanbul à Auschwitz (3/4)

Lorsqu’éclate la Première guerre mondiale, Nissim est âgé de vingt-deux ans. De nationalité française – il est le premier Camondo à être né sur le sol français –, il est mobilisé le 1er août 1914 et met un point d’honneur à intégrer l’armée, à la fois en tant que patriote, mais aussi en tant que Juif. Au cours de cette période troublée, le jeune homme entretiendra avec son père et sa sœur Béatrice une relation épistolaire quasi-quotidienne. Riches de descriptions imagées précises, ces lettres permettent à sa famille de suivre…

Read More

Les Camondo, une dynastie d’Istanbul à Auschwitz (2/4)

Avec la disparition d’Abraham-Béhor et de Nissim, les rênes de l’empire familial reviennent à l’aîné des Camondo, Isaac. Arrivé en France à l’âge de 18 ans, il est rapidement promu fondé de pouvoir à la « Isaac Camondo & Cie », et est en charge des liens entre l’empire Ottoman et la famille Camondo. Portant plus d’intérêt à ses plaisirs artistiques qu’à la prospérité de la banque familiale, il se consacre très tôt à enrichir de plus en plus son impressionnante collection d’œuvres d’art. Passionné par l’Extrême-Orient – il possède déjà estampes,…

Read More

Les Camondo, une dynastie d’Istanbul à Auschwitz (1/4)

Originaires de la péninsule ibérique, sans doute chassés d’Espagne par l’Inquisition vers 1492, les premiers Camondo se réfugient à Constantinople, capitale de l’empire Ottoman, qui les accueille. S’il est difficile de retracer le parcours exact qu’ils ont pu suivre, des traces de leur présence apparaissent régulièrement autour du bassin méditerranéen, à Trieste, dans la République de Venise, dans les royaumes arabes et berbères… Né en 1781 à Constantinople, Isaac Camondo et son frère Abraham-Salomon fondent la banque « Isaac Camondo & Cie ». Lorsqu’Isaac meurt de la peste, en 1832, Abraham-Salomon hérite…

Read More

« Elsa a retrouvé le sourire », de Gabriel Berthod

Paris, entre-deux guerres. Paul Vernet, célèbre marchand d’art, possède une galerie rue de la Boetie spécialisée dans l’art moderne. Ami de Gertrude Stein, ses clients sont Moïse de Camondo ou Edmond de Rothschild… Mais lorsqu’éclate la Seconde guerre mondiale, à l’instar des autres grands marchands d’art de la capitale, Paul Vernet est obligé de fuir vers les États-Unis. D’abord cachée dans les caves du château de Chambord, puis à Brissac, l’EER, sorte de ministère de la Spoliation, finit par retrouver la collection Vernet et la réquisitionne en août 1941. L’intégralité…

Read More

« L’antiquaire », le nouveau film de François Margolin

A Paris, Esther, jeune journaliste de 30 ans, reçoit une enveloppe de son grand-père contenant une lettre et un film en 8mm. Son mari, commissaire-priseur, est chargé de la vente d’un tableau de Jacques-Laurent Agasse, Deux léopards. Mais le père d’Esther semble très ému à la vue de ce tableau, semblant le reconnaître… Esther commence alors à enquêter  sur le passé de son grand-père, et les tableaux volés par les nazis pendant la guerre et ayant appartenus à sa famille. Aux Archives des Affaires Etrangères, elle se met à la…

Read More