Gustav Klimt et Egon Schiele à l’honneur pour l’ouverture de l’Atelier des Lumières

L’atelier des Lumières fait partie de ces lieux qui en jettent à la fois plein les yeux et plein les oreilles. A l’origine, l’endroit abritait une fonderie désaffectée, aujourd’hui finalement réaffectée à la culture dans le cadre d’un projet de revalorisation. Pour son ouverture, l’Atelier des Lumières met la Sécession viennoise et Gustav Klimt à l’honneur. Les œuvres de Gustav Klimt, mais aussi d’Egon Schiele et de Friedensreich Undertwasser, sont projetées sur les murs, sols et plafonds. La participation de Klimt à l’architecture viennoise permet également d’admirer de magnifiques vues…

Read More

« Le secret d’Adèle » : amours et drames autour du chef-d’oeuvre de Gustav Klimt

Dans Le secret d’Adèle, son premier roman, Valérie Trierweiler nous raconte la destinée hors du commun d’une femme, Adèle Bloch-Bauer, dont la vie et l’histoire sont intimement liées à celles de la capitale autrichienne du siècle dernier. Le récit d’une existence exceptionnelle mais autour de laquelle la mort rodera sans cesse. Mariée à l’âge de dix-huit ans à Ferdinand Bloch, un richissime industriel du sucre et de l’imprimerie de dix-sept ans son aîné, le salon du couple, féru d’art et grand amateur d’Art Nouveau, est l’un des plus courus de…

Read More

« New York la juive » : 6. La Neue Galerie, un écrin pour Adèle Bloch-Bauer

Au 1048, à deux blocs du Guggenheim, l’ancien hôtel particulier de style Louis XIII de Grace Vanderbilt, qui abrita également la branche new-yorkaise du centre de recherche sur la langue yiddish, est considéré comme l’un des plus beaux immeubles de la 5ème avenue. Depuis 1994, et son rachat par Serge Sabarsky et Donald Lauder, fils d’Estée Lauder, qui ordonnèrent aussitôt sa complète restauration, il abrite la Neue Galerie, exposant des chefs-d’œuvre allemands et autrichiens allant de 1890 à 1940. Dans le cadre d’une exposition temporaire, une salle est consacrée aux…

Read More

Le « Portrait de Friederike Maria Beer », chef-d’oeuvre du musée de Tel Aviv

A l’entrée du 20ème siècle, vers la fin de sa carrière, Gustav Klimt s’intéresse de plus près aux portraits et réalise des oeuvres de grandes tailles, richement décorées pour flatter une clientèle richissime. Dans ceux des dernières années, comme c’est le cas pour cette huile sur toile représentant Friederike Maria Beer, réalisée deux ans avant sa mort, Klimt revient à une représentation plus naturaliste et crée un équilibre entre ornementation et réalisme, évitant l’or qui fit sa gloire dans les années « Sécession » et faisant appel à des couleurs vives qui…

Read More

« La femme au tableau », le nouveau film de Simon Curtis

Quand la nuit tombe, c’est avec les bougies du passé que Maria Altmann éclaire ses songes. Autriche, 1907. Un tableau, une femme, un regard aussi précieux que de l’or… Celui de sa tante, Adèle Bloch-Bauer, peinte par Klimt. Peintre emblématique de l’Art Nouveau de Vienne, Klimt était connu pour la beauté saisissante de ses oeuvres. Dans son portrait immaculé d’or, il représente la tante de Maria en reine égyptienne, parée de bijoux. Personnalités incontournables de la communauté juive de la capitale, les Bloch-Bauer étaient de riches mécènes dans le domaine des…

Read More

« Au temps de Klimt. La Sécession à Vienne », à la Pinacothèque de Paris

A l’image du Grand Palais, la Pinacothèque de Paris propose depuis sa réouverture des événements d’envergure. Et l’exposition qui a ouvert hier ses portes à un public déjà nombreux ne fait pas exception. Revenant sur une des facettes essentielles de l’Art Nouveau qui s’est développé dans la capitale autrichienne au début du 20ème siècle, Au temps de Klimt. La Sécession à Vienne revient en détail sur la période s’étalant des débuts de la Sécession aux prémices de l’expressionnisme. Au cœur de ce parcours artistique, la vie et l’œuvre de Gustav…

Read More

« La médecine », premier Klimt à entrer au musée d’Israël

C’est avec un grand honneur que le musée d’Israël à Jérusalem annonce l’entrée dans ses collections de sa première toile du maître de la Sécession viennoise, Gustav Klimt. Présentée aux visiteurs dans la galerie des impressionnistes et postimpressionistes, cette huile sur toile réalisée en 1897-1898 et intitulée La médecine, composée d’éléments esthétiques à la fois néo-classiques et sécessionnistes propres à l’artiste, fait partie d’un projet d’une série de cinq panneaux composant une fresque gigantesque, et qui devait décorer le plafond du hall principal de l’université de Vienne, commandée en 1894.…

Read More

« Œuvres volées, destins brisés » : la machine à piller nazie

Il y a quelques mois, on découvrait dans un appartement de Munich un trésor composé de plus de 1.500 toiles de maîtres – Marc Chagall, Henri Matisse, Pablo Picasso, Max Beckmann, Franz Marc –, pour une valeur estimée à plus d’un milliard d’euros. Sans doute confisquées par les nazis ou vendues par des Juifs persécutés, cette découverte historique montre à quel point tous les trésors spoliés lors de la Seconde guerre mondiale n’ont pas fini de faire parler d’eux. Dans son très bel ouvrage Œuvres Volées, destins brisés. L’histoire des…

Read More

« Anna’s Vienna » : Sécession à la maison Ticho de Jérusalem

Lorsque le docteur Albert Ticho et sa jeune fiancée Anna arrivent de Vienne en Palestine en 1912, ils décident de s’installer à Jérusalem. Spécialiste renommé, Albert Ticho prend à partir de 1919 la tête du département ophtalmologique de l’hôpital Rothschild et ouvre, avec l’acquisition d’une vaste demeure rue Rav Kook, sa propre clinique en 1924. Bâtie dans le style traditionnel ottoman au cœur d’un vaste et luxuriant jardin, elle fut une des premières maisons à être construites en-dehors des remparts de la Vieille ville. Le rez-de-chaussée, consacré à la clinique,…

Read More